Qu’est ce qu’un VDI ?

Le VDI (Vendeur à Domicile Indépendant) représente la société et ses produits pour laquelle il est mandaté. Il n’est pas salarié et travaille pour son propre compte, c’est un indépendant. Sa rémunération est au prorata du volume des ventes qu’il réalise, sous forme de «commission sur vente».

Le VDI présente et vend ses produits lors de réunion de personne au domicile d’une hôtesse ou d’un hôte (on appelle plus couramment cela «vente en réunion» ou «vente à domicile»). L’hôte ou l’hôtesse invite à la réunion les membres de son entourage : famille, amis, voisins, collègues… Elle sera remerciée par des cadeaux. Le VDI, lui, s’occupera de présenter les produits, animer la réunion. Ces réunions sont aussi l’occasion de rencontrer de nouveaux volontaires pour organiser des ventes à domicile.

Le VDI fait partie d’un réseau animé par des Animateurs et Managers chargés du recrutement et de la dynamisation de leurs équipes.

Le statut de VDI est légal et référencé tant du point de vue fiscal que du point de vue de la législation du travail depuis la loi du 27 janvier 1993. L’entreprise avec laquelle travaille le VDI lui attribue une carte professionnelle, et effectue les démarches administratives et sociales auprès de l’URSSAF. En fonction du temps et du volume de chiffre d’affaires réalisé, le VDI peut être tenu de faire évoluer son statut.

Le métier de VDI est un emploi qui allie rémunération attractive, contacts humains et convivialité.

Le métier de VDI peut être exercé à temps choisi, à temps partiel ou à temps plein puisque c’est lui qui détermine ses objectifs et le temps qu’il peut consacrer à cette activité. Néanmoins, l’Animateur ou le Manager a le devoir moral de faire réussir le VDI dans ses objectifs. Par conséquent, le VDI, doit quant à lui, consacrer un minimum de temps à son activité, se former et donc, participer aux réunions de formation.

En savoir plus sur : La protection sociale du VDI | La situation fiscale du VDI

statut_vdi